Dans les souvenirs de….Camille, de Maison La Couronne

Dans les souvenirs de….Camille, de Maison La Couronne

 

Maison La Couronne c’est une gamme de médailles de baptême et de bijoux de tradition, exclusifs, le tout made in France. Une jolie entreprise riche d’un esprit familial, d’un savoir faire depuis bientôt 30 ans, et d’un univers qui a su s’adapter au fil des années. Thierry Gonthiez le fondateur, a récemment passé le flambeau à son fils Emmanuel sans perdre les valeurs du début. Aujourd’hui Maison La Couronne propose une gamme très large, de qualité et proposée à toute la famille pour petites ou grandes occasions. 

Nous sommes ravis d’accueillir par ici Camille, la cadette des filles qui nous parle de ses souvenirs ! 

 

Peux-tu rapidement nous parler de toi et présenter La Maison La Couronne ?

 

Je m’appelle Camille, je suis mariée et maman d’une (adorable) petite Sybille de presque 2 ans. Marseillaise depuis toujours, il m’a quand même fallu « m’exiler » 4 ans à Paris pour réaliser que la vraie vie est dans le Sud ! A la naissance de Sybille, j’ai fait le choix d’arrêter de travailler ; pourtant, j’avais la chance de travailler pour l’entreprise familiale crée par mes parents en 1989 : La Maison Couronne. Aujourd’hui dirigée par mon frère, La Maison Couronne vend des médailles de baptême et des bijoux de tradition par correspondance (et aujourd’hui, principalement par Internet). J’aime l’idée que nous aidons les familles à transmettre leurs traditions, tout en ayant à cœur de proposer des bijoux au goût du jour et à se renouveler sans cesse.

 

 

Raconte nous un souvenir d’enfance ! 

Forcément, parler de La Couronne fait remonter des souvenirs qui y sont liés ! Et comme souvent, les débuts ont eu lieu à la maison : une ligne téléphonique dédiée avait été installée, un bureau au pied du lit des parents et un grand silence demandé quand « La Couronne sonne ! ».

Et tout ceci me rappelle mon premier « job », je devais avoir 8 ou 9 ans et j’étais payée 10 centimes (de francs !) par catalogue mis sous enveloppe avec son tarif ! J’avais même entrainé une amie pour augmenter notre rendement !

Crédit photo Maison La Couronne

 

 

Parle-nous d’une anecdote de voyage…

 

C’était en Inde, j’étais partie avec deux amies pour visiter le Rajasthan. Pour avoir un peu de confort, nous avions un chauffeur qui devait nous balader pendant 10 jours (pour l’authenticité, nous voyagions en Ambassador, voiture ô combien emblématique de toute une époque).

Un jour, il nous propose de faire un crochet pour visiter un temple dédié au meilleur ami de Ganesh. Plutôt ouvertes aux découvertes, nous acceptons ; lui nous conseille de lire dans le guide pour voir si ça nous plait, nous lisons en vitesse et validons. En arrivant, il nous explique que ledit ami est un rat et que sont donc des rats qui y sont vénérés…. ah ! Allez, on se donne du courage et on y va ! En arrivant devant la porte : horreur, il faut se déchausser et nous voilà, déambulant pieds nus dans un temple où les rats sont rois, ils sont des dizaines à courir partout, au milieu des Indiens, tranquillement installés pour lire leur journal où leur donner des offrandes (graines, coupelles de lait, noix de coco). Il parait que si nous arrivions à croiser le rat blanc, cela nous porterait chance…nous n’avons pas trop fouillé je vous avoue ! (photo à l’appui par ici !!!)

 

 

Quels conseils donnerais-tu aux générations futures ?

Le conseil que je voudrais donner, je le tire de mes voyages et de ma tendance actuelle à avoir toujours mon téléphone dans la main…

Lorsque j’étais en Nouvelle-Zélande (j’y ai passé 6 mois en solitaire), certains jours, je me forçais à ne pas emporter mon appareil photo ou autre smartphone pour me forcer à regarder autour de moi, mais pas au travers d’un objectif. Pour me créer des souvenirs qui resteraient ancrés en moi, qui n’auraient pas besoin d’impression papier ou d’écran pour revivre en moi.

Alors voici mon conseil (et il est valable pour moi aussi !) : posons nos téléphones de temps à autre, faisons-le en pleine conscience pour profiter de ce que la vie nous donne à vivre à cet instant précis : un paysage à admirer, un enfant à regarder, un concert à écouter…. Peu importe que nous n’en gardions pas de trace, que nous ne puissions pas le partager sur les réseaux, s’il est gravé en nous c’est bien plus précieux !

 

***

 

Merci Camille pour ces souvenirs qui nous ont bien fait rire et sourire  ! Retrouvez  les jolies médailles Maison la Couronne par ici et tout leur univers sur Instagram et Facebook !